Nouveau(elle) sur le site ?

Cliquez sur le bouton FAQ pour toutes les informations sur l'utilisation du site.

Ce site est adapté pour personnes mal-voyantes et Internet par Gsm :
cliquez ICI , ou allez sur http://unitepastorale.be/mobile/

Au sommaire
+ *** Annuaire
+ Formation
+ JOURNAL-CELEBRATIONS
+ Le site
+ Liturgie
+ Patro
+ Prières
+ Projets-Rencontres
+ Réflexion
+ Saints et fêtes
+ Témoignages
+ Un peu d'humour
+ Vie de l'église
 -  z.Archives
Calendrier

Evangile du Jour


Recherche




Connexion...
  Membres: 17

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 4

Total visites Total visites: 286660  
Record Record 5

Le 09/05/2007 @ 18:50


Webmaster - Infos

Ip: 54.82.79.109

Sites à voir

Catho
° Le forum des profs de religion
° Le site de l'Eglise Catholique belge
° Le site des profs de religion
Catho-Belgique
° Acolytes-servants d'autel
° Jeunes cathos
° Jeunes cathos
° Le diocèse de Tournai
° Le site de l'Eglise Catholique belge
Paroisses
° Ghlin
Prière et musique
° Apostolat de la prière
° Radio chrétienne francophone
Prières et textes
° Chants religieux
° Le monde de la Bible
° Prier, prier, prier, ...
Sites généralistes
° Encyclopédie WIKI
° Liens utiles

Nos partenaires
z.Archives - Journal messe 2




Bulletin n°70 du 27avril au 4 mai.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 28 avril
(Saint Louis Marie Grignon de Montfort, prêtre)
7h45 : Marie Golfier.

Mardi 29 avril
(Ste Catherine de Sienne, vierge et docteur de l’Eglise, patronne de l’Europe)
7h45 : pour les vocations religieuses.
8h15—9h15 : Heure sainte

Mercredi 30 avril
(St Pie V, pape)
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
18h00 : pour les paroissiens.

Jeudi 01 mai (Ascension du Seigneur)
(St Joseph, travailleur)
9h30 : pour les paroissiens.

Vendredi 2 mai
(St Athanase, évêque et docteur)
7h45 : Jules Caudron et les défunts d’une famille.
18h00 : Vêpres
Samedi 3 mai
( Sts Philippe et Jacques, apôtres)
7h45 : remerciement au Bon Dieu de pitié.
14h30 : mariage.
18h00 : Fernand Louis et Giovanni-Antonio Zidda.

Dimanche 4 mai (7ème de Pâques)

Pas de messe à 9h30

11h : professions de foi.





<<< CUESMES >>>

Lundi 28 avril
(Saint Louis Marie Grignon de Montfort, prêtre)
8h30 pour le âmes du purgatoire et pour les défunts BOCO

Mardi 29 avril
(Ste Catherine de Sienne, vierge et docteur de l’Eglise, patronne de l’Europe)
8h30 Pour les vocations religieuses.
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 30 avril
(St Pie V, pape)
8h30 Aux intentions du pape
18h00 Pour les paroissiens

Jeudi 01 mai (Ascension du Seigneur)
(St Joseph, travailleur)
11h00 Premières communions
Pour les jeunes qui communient pour la première fois.

Vendredi 2 mai
(St Athanase, évêque et docteur)
8h30 Marie Marthe PUYDEBOIS

Samedi 3 mai
( Sts Philippe et Jacques, apôtres)
8h30 Pour les prêtres et les diacres

16h00 Baptêmes à Cuesmes
18h00 pour les paroissiens

Dimanche 4 mai
11h00 Famille VEROURE VERSIEUX

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 17,1-11.

Ainsi parla Jésus. Puis il leva les yeux au ciel et pria ainsi : « Père, l'heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie.
Ainsi, comme tu lui as donné autorité sur tout être vivant, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés.
Or, la vie éternelle, c'est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Moi, je t'ai glorifié sur la terre en accomplissant l'oeuvre que tu m'avais confiée.
Toi, Père, glorifie-moi maintenant auprès de toi : donne-moi la gloire que j'avais auprès de toi avant le commencement du monde.
J'ai fait connaître ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé fidèlement ta parole.
Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m'as donné vient de toi,
car je leur ai donné les paroles que tu m'avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis venu d'auprès de toi, et ils ont cru que c'était toi qui m'avais envoyé.
Je prie pour eux ; ce n'est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m'as donnés : ils sont à toi,
et tout ce qui est à moi est à toi, comme tout ce qui est à toi est à moi, et je trouve ma gloire en eux.
Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. Père saint, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom que tu m'as donné en partage, pour qu'ils soient un, comme nous-mêmes.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°69 du 20 au 27 avril.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 21 avril
(st Anseleme, évêque et docteur)
7h45 : Robert Depasse et Ferdine Bette.

Mardi 22 avril
7h45 : famille Haneuse-Leclercq.

Mercredi 23 avril
(St Adelbert, évêque et martyr)
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.

Jeudi 24 avril (St Fid!èle de Sigmaringer, prêtre et martyr)
7h45 : Simone Rousseau et Gilbert Menschaert.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 25 avril
(St Marc, évangéliste)
7h45 : famille Dumonceau-Forgeron-Gobert.
18h00 vêpres sollenelles.

Samedi 26 avril
7h45 : des défunts.
16h45 : adoration et confessions.
18h00 : Nelly et Bertha Dehon, Nelly Godrie, Gabrielle Wéry et Martha Leroy, Laurence et Jean Genin, Marie Richez et Auguste Liénard, Joséphine Pottiez et Edmond Etienne.

Dimanche 27 avril (6ème de Pâques)

9h30 : Michel Sturbois, Elise Moreau, Nestor Vilain, Victoria Lépine, Pol Chanoine, Michel Panunzio, Luigi Andaloro, Giuseppe Argenta, famille Debailleux-Desfossés et leur 3 fils, Alfred Limage et un petit ange.




<<< CUESMES >>>

Lundi 21 avril
(st Anseleme, évêque et docteur)
8h30 Pour les âmes du pirgatoire

Mardi 22 avril
8h30 Pour une opération
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 23 avril
(St Adelbert, évêque et martyr)
8h30 pour les paroissiens

Jeudi 24 avril
(St Fid!èle de Sigmaringer, prêtre et martyr)
8h30 pour les vocations
15h00 Chapelet

Vendredi 25 avril
(St Marc, évangéliste)
8h30 intention particulière
18h00 Vêpres solennelle à Jemappes

Samedi 26 avril
8h30 intention particulière
12h30 célébration de mariage
13h30 célébration de mariage
18h00 Pour les paroissiens

Dimanche 27 avril
11h00 : Michelle et Herman HUTTIN; Michèle DUTRIEUX et pour une intention particulière

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 14,15-21.

Si vous m'aimez, vous resterez fidèles à mes commandements.
Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous :
c'est l'Esprit de vérité. Le monde est incapable de le recevoir, parce qu'il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez,
parce qu'il demeure auprès de vous, et qu'il est en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous.
D'ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi.
En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous.
Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c'est celui-là qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°68 du 13 au 20 avril.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 14 avril
7h45 : un défunt.

Mardi 15 avril
7h45 : les défunts d’une famille.

Mercredi 16 avril
7h45 : Georges Delaunois et Stanislaw Gorjup.

Jeudi 17 avril
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 18 avril
(St URSMER, abbé et évêque)
7h45 : intention particulière.

Samedi 19 avril
7h45 : Jean-Bernard Marleghem, Marie Delsart et Alfred Douiliez.

18h00 : Nicola La Palombara.

Dimanche 20 avril
(5ème de Pâques)

PAS DE MESSE A 9H30.

11H00 :
Premières communions.




<<< CUESMES >>>

Lundi 14 avril
8h30 Pour les âmes du purgatoire

Mardi 15 avril
8h30 aux intentions du pape et pour les vocations
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 16 avril
8h30 MARIA et CARPINO GRECO

Jeudi17 avril
8h30 Pour les paroissiens
15h00 Chapelet

Vendredi 18 avril
(St URSMER, abbé et évêque)
8h30 Pour le projet renaissance

Samedi 19 avril
8h30 : Pour les jeunes qui franchissent une étape de foi

18h00 : Sandra GERARDY

Dimanche 20 AVRIL
5ième dimanche de Pâques
11h00 : pour une intention particulière

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 14,1-12.

Ne soyez donc pas bouleversés : vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.
Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure ; sinon, est-ce que je vous aurais dit : Je pars vous préparer une place ?
Quand je serai allé vous la préparer, je reviendrai vous prendre avec moi ; et là où je suis, vous y serez aussi.
Pour aller où je m'en vais, vous savez le chemin. »
Thomas lui dit : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas ; comment pourrions-nous savoir le chemin ? »
Jésus lui répond : « Moi, je suis le Chemin, la Vérité et la Vie ; personne ne va vers le Père sans passer par moi.
Puisque vous me connaissez, vous connaîtrez aussi mon Père. Dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. »
Philippe lui dit : « Seigneur, montre-nous le Père ; cela nous suffit. »
Jésus lui répond : « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne me connais pas, Philippe ! Celui qui m'a vu a vu le Père.
Comment peux-tu dire : 'Montre-nous le Père' ? Tu ne crois donc pas que je suis dans le Père et que le Père est en moi ! Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même ; mais c'est le Père qui demeure en moi, et qui accomplit ses propres oeuvres.
Croyez ce que je vous dis : je suis dans le Père, et le Père est en moi ; si vous ne croyez pas ma parole, croyez au moins à cause des oeuvres.
Amen, amen, je vous le dis : celui qui croit en moi accomplira les mêmes oeuvres que moi. Il en accomplira même de plus grandes, puisque je pars vers le Père.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°67 du 6 au 13 avril.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 7 avril
(St Jean Baptiste de la Sale, prêtre)
7h45 : des défunts.

Mardi 8 avril
7h45 : Jules Caudron.

Mercredi 9 avril
(Ste Waudru, religieuse)
7h45 : des défunts.

Jeudi 10 avril
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15 - 9h15 : Heure sainte.

Vendredi 11 avril
(St Stanislas, évêque et martyr)
7h45 : une défunte.

Samedi 12 avril
7h45 : les défunts d’une famille.

14h15 Mariage de LEPAPE Damien et de DURIET Céline

18h00 : Cataldo CRavotta, Freddy De Brabanter, Nestor Vilain et Michel Panunzio.

Dimanche 13 avril
(4ème de Pâques)

PAS DE MESSE A 9H30.

11H00 :
Premières communions.








<<< CUESMES >>>

Lundi 7 avril
(St Jean Baptiste de la Sale, prêtre)
8h30: pour les âmes du purgatoire

Mardi 8 avril
8h30: pour les vocations
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 9 avril
(Ste Waudru, religieuse)
8h30 LLéonce et Julien LIENARD; Nelly DELSAUT

Jeudi 10 avril
8h30 : Famille DANNEAUX
15h00 Chapelet

Vendredi 11 avril
(St Stanislas, évêque et martyr)
8h30 Famille DANNEAUX

Samedi 12 avril
8h30 : Famille DANNEAUX

12H00 Célébration du mariage de Danièla GERA et Dorothée NAISY

18h00 : Julia FORUNEZ et Louis LIMBOURG - Maria Rose BRUCCHERI - Nelly DELSAUT - Famille Couez

Dimanche 13 avril
4 dimanche de Pâques
Journée de prière pour les vocations

11h00 :Pietro QUARTARONE

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 10,1-10.

« Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans la bergerie sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit.
Celui qui entre par la porte, c'est lui le pasteur, le berger des brebis.
Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir.
Quand il a conduit dehors toutes ses brebis, il marche à leur tête, et elles le suivent, car elles connaissent sa voix.
Jamais elles ne suivront un inconnu, elles s'enfuiront loin de lui, car elles ne reconnaissent pas la voix des inconnus. »
Jésus employa cette parabole en s'adressant aux pharisiens, mais ils ne comprirent pas ce qu'il voulait leur dire.
C'est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : je suis la porte des brebis.
Ceux qui sont intervenus avant moi sont tous des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés.
Moi, je suis la porte. Si quelqu'un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage.
Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu'ils l'aient en abondance.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°66 du 30 mars au 6 avril.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 31 mars
(Annonciation du Seigneur)
7h45 : Robert Depasse et Ferdine Bette.
18H00 : Vêpres solennelle de l’Annonciation.

Mardi 1er avril
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.

Mercredi 2 avril
7h45 : famille Roulez-Tharsilla.

Jeudi 3 avril
7h45 : Raoul Michel.
8h15 - 9h15 : Heure sainte.

Vendredi 4 avril
7h45 : Joséphine Potiez et Edmond Etienne et les défunts d’une famille.

Samedi 5 avril
7h45 : des défunts.

18h00 : Marcel Godart, Jules et Daniel Lamourette, Monique Lamourette et Francis Gossiaux.

Dimanche 6 avril
(3ème dimanche de Pâques)

9h30 : famille Godin-Quévy, Marie-Bernadette Loiselet et Gérard Legros







<<< CUESMES >>>

Lundi : 31 mars
(Annonciation du Seigneur)

8h30 pour les âmes du purgatoire - défunts de la famille BOCO, pour une opération.

Mardi 1er avril
8h30: pour les vocations
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 2 avril
8h30 : Pour les vocations

Jeudi 3 avril
8h30 : Famille DANNEAUX
15h00 Chapelet

Vendredi 4 avril
8h30 : Famille DANNEAUX

Samedi 5 avril
8h30 : pour les chrétiens d’Irack

18h00 : Sandra GERARDY, Franco, Antoniett, Boero, FATA et Luigi CANTAGALLO

Dimanche 6 avril
(3ème dimanche de Pâques)
11h00 :Famille VERDURE VERSIEUX, Sanna ANTONIO et Anna et Jean HONOREZ

Evangile de Jésus-Christ selon saint Luc 24,13-35.

Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem,
et ils parlaient ensemble de tout ce qui s'était passé.
Or, tandis qu'ils parlaient et discutaient, Jésus lui-même s'approcha, et il marchait avec eux.
Mais leurs yeux étaient aveuglés, et ils ne le reconnaissaient pas.
Jésus leur dit : « De quoi causiez-vous donc, tout en marchant ? » Alors, ils s'arrêtèrent, tout tristes.
L'un des deux, nommé Cléophas, répondit : « Tu es bien le seul de tous ceux qui étaient à Jérusalem à ignorer les événements de ces jours-ci. »
Il leur dit : « Quels événements ? » Ils lui répondirent : « Ce qui est arrivé à Jésus de Nazareth : cet homme était un prophète puissant par ses actes et ses paroles devant Dieu et devant tout le peuple.
Les chefs des prêtres et nos dirigeants l'ont livré, ils l'ont fait condamner à mort et ils l'ont crucifié.
Et nous qui espérions qu'il serait le libérateur d'Israël ! Avec tout cela, voici déjà le troisième jour qui passe depuis que c'est arrivé.
A vrai dire, nous avons été bouleversés par quelques femmes de notre groupe. Elles sont allées au tombeau de très bonne heure,
et elles n'ont pas trouvé son corps ; elles sont même venues nous dire qu'elles avaient eu une apparition : des anges, qui disaient qu'il est vivant.
Quelques-uns de nos compagnons sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes l'avaient dit ; mais lui, ils ne l'ont pas vu. »
Il leur dit alors : « Vous n'avez donc pas compris ! Comme votre coeur est lent à croire tout ce qu'ont dit les prophètes !
Ne fallait-il pas que le Messie souffrît tout cela pour entrer dans sa gloire ? »
Et, en partant de Moïse et de tous les Prophètes, il leur expliqua, dans toute l'Écriture, ce qui le concernait.
Quand ils approchèrent du village où ils se rendaient, Jésus fit semblant d'aller plus loin.
Mais ils s'efforcèrent de le retenir : « Reste avec nous : le soir approche et déjà le jour baisse. » Il entra donc pour rester avec eux.
Quand il fut à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, le rompit et le leur donna.
Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards.
Alors ils se dirent l'un à l'autre : « Notre coeur n'était-il pas brûlant en nous, tandis qu'il nous parlait sur la route, et qu'il nous faisait comprendre les Écritures ? »
A l'instant même, ils se levèrent et retournèrent à Jérusalem. Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent :
« C'est vrai ! le Seigneur est ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre. »
A leur tour, ils racontaient ce qui s'était passé sur la route, et comment ils l'avaient reconnu quand il avait rompu le pain.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Bulletin n°65 du 23 au 30 mars.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 24 mars
7h45 : Simone Rousseau et Gilbert Menschaert.

Mardi 25 mars
7h45 : des défunts.

Mercredi 26 mars
7h45 : Marie-Jeanne Stoffels.

Jeudi 27 mars
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15 - 9h15 : Heure sainte.

Vendredi 28 mars
7h45 : Valérie Flamecourt-Wambec.

Samedi 29 mars
7h45 : Georges Misson.

18h00 : Nelly et Bertha Dehon, Nelly Godrie, famille Disneur-Machelart.


Dimanche 30 mars
Dimanche de la divine Miséricorde
9h30 : Jacques Beck, Jeanne Paternostre, Ida Auquier, Solange Couture, Joseph Lecocq et Denise Lefèbvre, Bertha Lecocq et la famille Lefèbvre-Delavie.







<<< CUESMES >>>

Lundi : 24 mars
8h30 abbé LENAIN

Mardi 25 mars
8h30 en remerciement à Saint Antoine
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 26 mars
8h30 : pour les vocations

Jeudi 27 mars
8h30 pour les paroissiens
15h00 Chapelet

Vendredi 28 mars
8h30 Famille DANNEAUX

Samedi 29 mars
8h30 : Famille DANNEAUX

18h00 pour un défunt.

Dimanche 30 mars
Dimanche de la divine Miséricorde
11h00 : Eliane BLONDEAU


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,19-31.

Ce même soir, le premier jour de la semaine, les disciples avaient verrouillé les portes du lieu où ils étaient, car ils avaient peur des Juifs. Jésus vint, et il était là au milieu d'eux. Il leur dit : « La paix soit avec vous ! »
Après cette parole, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie en voyant le Seigneur.
Jésus leur dit de nouveau : « La paix soit avec vous ! De même que le Père m'a envoyé, moi aussi, je vous envoie. »
Ayant ainsi parlé, il répandit sur eux son souffle et il leur dit : « Recevez l'Esprit Saint.
Tout homme à qui vous remettrez ses péchés, ils lui seront remis ; tout homme à qui vous maintiendrez ses péchés, ils lui seront maintenus. »
Or, l'un des Douze, Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) n'était pas avec eux quand Jésus était venu.
Les autres disciples lui disaient : « Nous avons vu le Seigneur ! » Mais il leur déclara : « Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets pas mon doigt à l'endroit des clous, si je ne mets pas la main dans son côté, non, je ne croirai pas ! »
Huit jours plus tard, les disciples se trouvaient de nouveau dans la maison, et Thomas était avec eux. Jésus vient, alors que les portes étaient verrouillées, et il était là au milieu d'eux. Il dit : « La paix soit avec vous ! »
Puis il dit à Thomas : « Avance ton doigt ici, et vois mes mains ; avance ta main, et mets-la dans mon côté : cesse d'être incrédule, sois croyant. »
Thomas lui dit alors : « Mon Seigneur et mon Dieu ! »
Jésus lui dit : « Parce que tu m'as vu, tu crois. Heureux ceux qui croient sans avoir vu. »
Il y a encore beaucoup d'autres signes que Jésus a faits en présence des disciples et qui ne sont pas mis par écrit dans ce livre.
Mais ceux-là y ont été mis afin que vous croyiez que Jésus est le Messie, le Fils de Dieu, et afin que, par votre foi, vous ayez la vie en son nom.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°64 du 16 au 23 mars.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi Saint 17 mars
7h45 : famille Lemoine-Lemyé.

Mardi Saint 18 mars
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.

Mercredi Saint 19 mars
7h45 Edgard Favrox, Robert Demarbaix, Maria Van Wayenberge, Marcel Simon, Luigi et Franco Alno.

Jeudi Saint 20 mars
12h00 à Jemappes : prière du milieu du jour.

Vendredi Saint 21 mars
12h00 à Jemappes prière du milieu du jour.
15h00 : Chemin de croix dans toutes les églises.

Samedi Saint22 mars
12h00 à Jemappes prière du milieu du jour.

13h00à14h00 à Jemappes. Possibilité de vivre le sacrement de la réconciliation, de la miséricorde et de la réconciliation


Dimanche 23 mars
Dimanche de la Résurrection. Christ est ressuscité !

9h30 à Jemappes : pour plusieurs défunts (la liste est trop longue).






<<< CUESMES >>>

Lundi Saint 17 mars
8h30 Famille DANNEAUX

Mardi Saint 18 mars
8h30 Famille DANNEAUX
9h00—10h00 Heure sainte

Mercredi Saint 19 mars
8h30 Abbé LEMAIN

Jeudi Saint 20 mars
8h30 à Cuesmes prière du matin.
19h00 à Cuesmes : Célébration de la cène.
Adoration jusque minuit.


Vendredi Saint 21 mars
8h30 à Cuesmes : prière du matin.
15h00 : Chemin de croix dans toutes les églises.

Samedi Saint22 mars
8h30 à Cuesmes : prière du matin.
9h00 à 10 h00 à Cuesmes. Possibilité de vivre le sacrement de la réconciliation, de la miséricorde et du pardon.



Dimanche 23 mars
Dimanche de la Résurrection. Christ est ressuscité !

11h à Cuesmes : Sœur SIMONE et sa famille, Attilio DI GIULIO; Françoise DTIN et Jean Claude GROSSMANN


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 20,1-9.

Le premier jour de la semaine, Marie Madeleine se rend au tombeau de grand matin, alors qu'il fait encore sombre. Elle voit que la pierre a été enlevée du tombeau.
Le matin de Pâques, Marie-Madeleine couru trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. »
Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau.
En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là, et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.
Jusque-là, en effet, les disciples n'avaient pas vu que, d'après l'Écriture, il fallait que Jésus ressuscite d'entre les morts.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°63 du 9 au 16 mars.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 10 mars
7h45 : Robert Dumonceau et Hectoria Forgeron.

Mardi 11 mars
7h45 : Robert Depasse et Ferdine Bette.

Mercredi 12 mars
7h45 : Oscar Chevalier.

Jeudi 13 mars
7h30 : prière des laudes.
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 14 mars
7h45 : des défunts.

Samedi 15 mars (Saint Joseph)
7h45 : Jean-Bernard Marleghem, Marie Delsart, Marie-Louise Rousseau et les époux Rousseau-Brognez.
18h00 : Laurence et Jean Genin, Marie Richez et Auguste Liénard, Joséphine Potiez et Edmond Etienne, Albert Bougard, Edwige Bienko, Gabrielle Wéry et Martha Leroy.

Dimanche 16 mars
(Dimanche des rameaux)
9h30 : Freddy De Brabanter, fammilles Moreau-Tahon et Tahon Guibert, Ghislain et Jean-Marie Tahon, Nestor Vilain, Luigi Andaloro, Joseph et Paola Favero, Joseph Tirabassi, famille Cazzetta, Joséphine Lété, sœur Jeanne et sœur Claire.








<<< CUESMES >>>

Lundi 10 mars
8h30 Famille THAYSE POTIEZ

Mardi 11 mars
8h30: Pour les vocations
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 12 mars
8h30 :Famille DANNEAUX

Jeudi 13 mars
8h30 : Famille DANNEAUX
15h00 Chapelet

Vendredi 14 mars
8h30 : Jovanni MOULASSE

Samedi 15 mars
St Joseph
8h30 : Pour les paroisseins

18h00 :Famille DANNEAUX


Dimanche 16 mars
(Dimanche des rameaux)
11h00 :Fernand et Gérard LEMAN; Antonion SANNA; Epoux HONOREZ—HUREZ; pour des défunts


Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 26,14-75.27,1-66.

Alors, l'un des Douze, nommé Judas Iscariote, alla trouver les chefs des prêtres
et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui proposèrent trente pièces d'argent.
Dès lors, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer.
Le premier jour de la fête des pains sans levain, les disciples vinrent dire à Jésus : « Où veux-tu que nous fassions les préparatifs de ton repas pascal ? »
Il leur dit : « Allez à la ville, chez un tel, et dites-lui : 'Le Maître te fait dire : Mon temps est proche ; c'est chez toi que je veux célébrer la Pâque avec mes disciples.'»
Les disciples firent ce que Jésus leur avait prescrit et ils préparèrent la Pâque.
Le soir venu, Jésus se trouvait à table avec les Douze.
Pendant le repas, il leur déclara : « Amen, je vous le dis : l'un de vous va me livrer. »
Profondément attristés, ils se mirent à lui demander, l'un après l'autre : « Serait-ce moi, Seigneur ? »
Il leur répondit : « Celui qui vient de se servir en même temps que moi, celui-là va me livrer.
Le Fils de l'homme s'en va, comme il est écrit à son sujet ; mais malheureux l'homme par qui le Fils de l'homme est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ! »
Judas, celui qui le livrait, prit la parole : « Rabbi, serait-ce moi ? » Jésus lui répond : « C'est toi qui l'as dit ! »
Pendant le repas, Jésus prit du pain, prononça la bénédiction, le rompit et le donna à ses disciples, en disant : « Prenez, mangez : ceci est mon corps. »
Puis, prenant une coupe et rendant grâce, il la leur donna, en disant :
« Buvez-en tous, car ceci est mon sang, le sang de l'Alliance, répandu pour la multitude en rémission des péchés.
Je vous le dis : désormais je ne boirai plus de ce fruit de la vigne, jusqu'au jour où je boirai un vin nouveau avec vous dans le royaume de mon Père. »
Après avoir chanté les psaumes, ils partirent pour le mont des Oliviers.
Alors Jésus leur dit : « Cette nuit, je serai pour vous tous une occasion de chute ; car il est écrit : Je frapperai le berger, et les brebis du troupeau seront dispersées.
Mais après que je serai ressuscité, je vous précéderai en Galilée. »
Pierre lui dit : « Si tous viennent à tomber à cause de toi, moi, je ne tomberai jamais. »
Jésus reprit : « Amen, je te le dis : cette nuit même, avant que le coq chante, tu m'auras renié trois fois. »
Pierre lui dit : « Même si je dois mourir avec toi, je ne te renierai pas. » Et tous les disciples en dirent autant.
Alors Jésus parvient avec eux à un domaine appelé Gethsémani et leur dit : « Restez ici, pendant que je m'en vais là-bas pour prier. »
Il emmena Pierre, ainsi que Jacques et Jean, les deux fils de Zébédée, et il commença à ressentir tristesse et angoisse.
Il leur dit alors : « Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez avec moi. »
Il s'écarta un peu et tomba la face contre terre, en faisant cette prière : « Mon Père, s'il est possible, que cette coupe passe loin de moi ! Cependant, non pas comme je veux, mais comme tu veux. »
Puis il revient vers ses disciples et les trouve endormis ; il dit à Pierre : « Ainsi, vous n'avez pas eu la force de veiller une heure avec moi ?
Veillez et priez, pour ne pas entrer en tentation ; l'esprit est ardent, mais la chair est faible. »
Il retourna prier une deuxième fois : « Mon Père, si cette coupe ne peut passer sans que je la boive, que ta volonté soit faite ! »
Revenu près des disciples, il les trouva endormis, car leurs yeux étaient lourds de sommeil.
Il les laissa et retourna prier pour la troisième fois, répétant les mêmes paroles.
Alors il revient vers les disciples et leur dit : « Désormais, vous pouvez dormir et vous reposer ! La voici toute proche, l'heure où le Fils de l'homme est livré aux mains des pécheurs !
Levez-vous ! Allons ! Le voici tout proche, celui qui me livre. »
Jésus parlait encore, lorsque Judas, l'un des Douze, arriva, avec une grande foule armée d'épées et de bâtons, envoyée par les chefs des prêtres et les anciens du peuple.
Le traître leur avait donné un signe : « Celui que j'embrasserai, c'est lui : arrêtez-le. »
Aussitôt, s'approchant de Jésus, il lui dit : « Salut, Rabbi ! », et il l'embrassa.
Jésus lui dit : « Mon ami, fais ta besogne. » Alors ils s'avancèrent, mirent la main sur Jésus et l'arrêtèrent.
Un de ceux qui étaient avec Jésus, portant la main à son épée, la tira, frappa le serviteur du grand prêtre et lui trancha l'oreille.
Jésus lui dit : « Rentre ton épée, car tous ceux qui prennent l'épée périront par l'épée.
Crois-tu que je ne puisse pas faire appel à mon Père, qui mettrait aussitôt à ma disposition plus de douze légions d'anges ?
Mais alors, comment s'accompliraient les Écritures ? D'après elles, c'est ainsi que tout doit se passer. »
A ce moment-là, Jésus dit aux foules : « Suis-je donc un bandit, pour que vous soyez venus m'arrêter avec des épées et des bâtons ? Chaque jour, j'étais assis dans le Temple où j'enseignais, et vous ne m'avez pas arrêté.
Mais tout cela est arrivé pour que s'accomplissent les écrits des prophètes. » Alors les disciples l'abandonnèrent tous et s'enfuirent.
Ceux qui avaient arrêté Jésus l'amenèrent devant Caïphe, le grand prêtre, chez qui s'étaient réunis les scribes et les anciens.
Quant à Pierre, il le suivait de loin, jusqu'au palais du grand prêtre ; il entra dans la cour et s'assit avec les serviteurs pour voir comment cela finirait.
Les chefs des prêtres et tout le grand conseil cherchaient un faux témoignage contre Jésus pour le faire condamner à mort.
Ils n'en trouvèrent pas ; pourtant beaucoup de faux témoins s'étaient présentés. Finalement il s'en présenta deux,
qui déclarèrent : « Cet homme a dit : 'Je peux détruire le Temple de Dieu et, en trois jours, le rebâtir.' »
Alors le grand prêtre se leva et lui dit : « Tu ne réponds rien à tous ces témoignages portés contre toi ? »
Mais Jésus gardait le silence. Le grand prêtre lui dit : « Je t'adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Messie, le Fils de Dieu. »
Jésus lui répond : « C'est toi qui l'as dit ; mais en tout cas, je vous le déclare : désormais vous verrez le Fils de l'homme siéger à la droite du Tout-Puissant et venir sur les nuées du ciel. »
Alors le grand prêtre déchira ses vêtements, en disant : « Il a blasphémé ! Pourquoi nous faut-il encore des témoins ? Vous venez d'entendre le blasphème !
Quel est votre avis ? » Ils répondirent : « Il mérite la mort. »
Alors ils lui crachèrent au visage et le rouèrent de coups ; d'autres le giflèrent
en disant : « Fais-nous le prophète, Messie ! qui est-ce qui t'a frappé ? »
Quant à Pierre, il était assis dehors dans la cour. Une servante s'approcha de lui : « Toi aussi, tu étais avec Jésus le Galiléen ! »
Mais il nia devant tout le monde : « Je ne sais pas ce que tu veux dire. »
Comme il se retirait vers le portail, une autre le vit et dit aux gens qui étaient là : « Celui-ci était avec Jésus de Nazareth. »
De nouveau, Pierre le nia : « Je jure que je ne connais pas cet homme. »
Peu après, ceux qui se tenaient là s'approchèrent de Pierre : « Sûrement, toi aussi, tu fais partie de ces gens-là ; d'ailleurs ton accent te trahit. »
Alors, il se mit à protester violemment et à jurer : « Je ne connais pas cet homme. » Aussitôt un coq chanta.
Et Pierre se rappela ce que Jésus lui avait dit : « Avant que le coq chante, tu m'auras renié trois fois. » Il sortit et pleura amèrement.
Le matin venu, tous les chefs des prêtres et les anciens du peuple tinrent conseil contre Jésus pour le faire condamner à mort.
Après l'avoir ligoté, ils l'emmenèrent pour le livrer à Pilate, le gouverneur.
Alors Judas, le traître, fut pris de remords en le voyant condamné ; il rapporta les trente pièces d'argent aux chefs des prêtres et aux anciens.
Il leur dit : « J'ai péché en livrant à la mort un innocent. » Ils répliquèrent : « Qu'est-ce que cela nous fait ? Cela te regarde ! »
Jetant alors les pièces d'argent dans le Temple, il se retira et alla se pendre.
Les chefs des prêtres ramassèrent l'argent et se dirent : « Il n'est pas permis de le verser dans le trésor, puisque c'est le prix du sang. »
Après avoir tenu conseil, ils achetèrent avec cette somme le Champ-du-Potier pour y enterrer les étrangers.
Voilà pourquoi ce champ a été appelé jusqu'à ce jour le Champ-du-Sang.
Alors s'est accomplie la parole transmise par le prophète Jérémie : Ils prirent les trente pièces d'argent, le prix de celui qui fut mis à prix par les enfants d'Israël,
et ils les donnèrent pour le champ du potier, comme le Seigneur me l'avait ordonné.
On fit comparaître Jésus devant Pilate, le gouverneur, qui l'interrogea : « Es-tu le roi des Juifs ? » Jésus déclara : « C'est toi qui le dis. »
Mais, tandis que les chefs des prêtres et les anciens l'accusaient, il ne répondit rien.
Alors Pilate lui dit : « Tu n'entends pas tous les témoignages portés contre toi ? »
Mais Jésus ne lui répondit plus un mot, si bien que le gouverneur était très étonné.
Or, à chaque fête, celui-ci avait coutume de relâcher un prisonnier, celui que la foule demandait.
Il y avait alors un prisonnier bien connu, nommé Barabbas.
La foule s'étant donc rassemblée, Pilate leur dit : « Qui voulez-vous que je vous relâche : Barabbas ? ou Jésus qu'on appelle le Messie ? »
Il savait en effet que c'était par jalousie qu'on l'avait livré.
Tandis qu'il siégeait au tribunal, sa femme lui fit dire : « Ne te mêle pas de l'affaire de ce juste, car aujourd'hui j'ai beaucoup souffert en songe à cause de lui. »
Les chefs des prêtres et les anciens poussèrent les foules à réclamer Barabbas et à faire périr Jésus.
Le gouverneur reprit : « Lequel des deux voulez-vous que je vous relâche ? » Ils répondirent : « Barabbas ! »
Il reprit : « Que ferai-je donc de Jésus, celui qu'on appelle le Messie ? » Ils répondirent tous : « Qu'on le crucifie ! »
Il poursuivit : « Quel mal a-t-il donc fait ? » Ils criaient encore plus fort : « Qu'on le crucifie ! »
Pilate vit que ses efforts ne servaient à rien, sinon à augmenter le désordre ; alors il prit de l'eau et se lava les mains devant la foule, en disant : « Je ne suis pas responsable du sang de cet homme : cela vous regarde ! »
Tout le peuple répondit : « Son sang, qu'il soit sur nous et sur nos enfants ! »
Il leur relâcha donc Barabbas ; quant à Jésus, il le fit flageller, et le leur livra pour qu'il soit crucifié.
Alors les soldats du gouverneur emmenèrent Jésus dans le prétoire et rassemblèrent autour de lui toute la garde.
Ils lui enlevèrent ses vêtements et le couvrirent d'un manteau rouge.
Puis, avec des épines, ils tressèrent une couronne, et la posèrent sur sa tête ; ils lui mirent un roseau dans la main droite et, pour se moquer de lui, ils s'agenouillaient en lui disant : « Salut, roi des Juifs ! »
Et, crachant sur lui, ils prirent le roseau, et ils le frappaient à la tête.
Quand ils se furent bien moqués de lui, ils lui enlevèrent le manteau, lui remirent ses vêtements, et l'emmenèrent pour le crucifier.
En sortant, ils trouvèrent un nommé Simon, originaire de Cyrène, et ils le réquisitionnèrent pour porter la croix.
Arrivés à l'endroit appelé Golgotha, c'est-à-dire : Lieu-du-Crâne, ou Calvaire,
ils donnèrent à boire à Jésus du vin mêlé de fiel ; il en goûta, mais ne voulut pas boire.
Après l'avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements en tirant au sort ;
et ils restaient là, assis, à le garder.
Au-dessus de sa tête on inscrivit le motif de sa condamnation : « Celui-ci est Jésus, le roi des Juifs. »
En même temps, on crucifie avec lui deux bandits, l'un à droite et l'autre à gauche.
Les passants l'injuriaient en hochant la tête :
« Toi qui détruis le Temple et le rebâtis en trois jours, sauve-toi toi-même, si tu es Fils de Dieu, et descends de la croix ! »
De même, les chefs des prêtres se moquaient de lui avec les scribes et les anciens, en disant :
« Il en a sauvé d'autres, et il ne peut pas se sauver lui-même ! C'est le roi d'Israël : qu'il descende maintenant de la croix et nous croirons en lui !
Il a mis sa confiance en Dieu ; que Dieu le délivre maintenant s'il l'aime ! Car il a dit : 'Je suis Fils de Dieu.' »
Les bandits crucifiés avec lui l'insultaient de la même manière.
A partir de midi, l'obscurité se fit sur toute la terre jusqu'à trois heures.
Vers trois heures, Jésus cria d'une voix forte : « Éli, Éli, lama sabactani ? », ce qui veut dire : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? »
Quelques-uns de ceux qui étaient là disaient en l'entendant : « Le voilà qui appelle le prophète Élie ! »
Aussitôt l'un d'eux courut prendre une éponge qu'il trempa dans une boisson vinaigrée ; il la mit au bout d'un roseau, et il lui donnait à boire.
Les autres dirent : « Attends ! nous verrons bien si Élie va venir le sauver. »
Mais Jésus, poussant de nouveau un grand cri, rendit l'esprit.
Et voici que le rideau du Temple se déchira en deux, du haut en bas ; la terre trembla et les rochers se fendirent.
Les tombeaux s'ouvrirent ; les corps de nombreux saints qui étaient morts ressuscitèrent,
et, sortant des tombeaux après la résurrection de Jésus, ils entrèrent dans la ville sainte, et se montrèrent à un grand nombre de gens.
A la vue du tremblement de terre et de tous ces événements, le centurion et ceux qui, avec lui, gardaient Jésus, furent saisis d'une grande crainte et dirent : « Vraiment, celui-ci était le Fils de Dieu ! »
Il y avait là plusieurs femmes qui regardaient à distance : elles avaient suivi Jésus depuis la Galilée pour le servir.
Parmi elles se trouvaient Marie Madeleine, Marie, mère de Jacques et de Joseph, et la mère des fils de Zébédée.
Le soir venu, arriva un homme riche, originaire d'Arimathie, qui s'appelait Joseph, et qui était devenu lui aussi disciple de Jésus.
Il alla trouver Pilate pour demander le corps de Jésus. Alors Pilate ordonna de le lui remettre.
Prenant le corps, Joseph l'enveloppa dans un linceul neuf,
et le déposa dans le tombeau qu'il venait de se faire tailler dans le roc. Puis il roula une grande pierre à l'entrée du tombeau et s'en alla.
Cependant Marie Madeleine et l'autre Marie étaient là, assises en face du tombeau.
Quand la journée des préparatifs de la fête fut achevée, les chefs des prêtres et les pharisiens s'assemblèrent chez Pilate,
en disant : « Seigneur, nous nous sommes rappelé que cet imposteur a dit, de son vivant : 'Trois jours après, je ressusciterai.'
Donne donc l'ordre que le tombeau soit étroitement surveillé jusqu'au troisième jour, de peur que ses disciples ne viennent voler le corps et ne disent au peuple : 'Il est ressuscité d'entre les morts.' Cette dernière imposture serait pire que la première. »
Pilate leur déclara : « Je vous donne une garde ; allez, organisez la surveillance comme vous l'entendez. »
Ils partirent donc et assurèrent la surveillance du tombeau en mettant les scellés sur la pierre et en y plaçant la garde.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Bulletin n°62 du 2 au 9 mars.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 3 mars
7h45 : action de grâce.

Mardi 4 mars (St CASIMIR)
7h45 : des défunts.

Mercredi 5 mars
7h45 : Edgard Favrox, Robert Demarbaix et Maria Van Wayenberge.

Jeudi 6 mars
7h30 : prière des laudes.
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
Pour les cocations
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 7 mars
(Stes Perpétue et Félicité)
7h45 : les défunts d’une famille.

Samedi 8 mars
(St Jean de Dieu)

7h45 : Jules Caudron.

18h00 : Marcel Godart, Jules et Daniel Lamourette, Monique Lamourette et Francis Gossiaux, Yvette Potiez.

Dimanche 9 mars (5ème du carême)

9h30 : Nestor Vilain et les défunts de la famille Godin-Quévy.







<<< CUESMES >>>

Lundi 3 mars
8h30 Roger et Claudine VIALLARD, Cécile COUPRIE

Mardi 4 mars (St CASIMIR)
8h15 Prière des laudes
8h30: Famille DANNEAUX
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 5 mars
8h30 : Famille DANNEAUX

Jeudi 6 mars
8h30 : pour les vocations
15h00 Chapelet

Vendredi 7 mars
(Stes Perpétue et Félicité)
8h30 : aux intentions du pape

Samedi 8 mars
(St Jean de Dieu)
8h30 : famille DANNEAUX

18h00 : Adeline GAUTHIER, Marie Rose BRUCCERI

Dimanche 9 mars (5ème du carême)

11h00 :Richard et ClauDe VLEESHOUWER. Vincenzo QUEDU


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 11,1-45.

Un homme était tombé malade. C’était Lazare, de Béthanie, le village de Marie et de sa soeur Marthe.
(Marie est celle qui versa du parfum sur le Seigneur et lui essuya les pieds avec ses cheveux. Lazare, le malade, était son frère.)
Donc, les deux soeurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. »
En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. »
Jésus aimait Marthe et sa soeur, ainsi que Lazare.
Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura pourtant deux jours à l'endroit où il se trouvait ;
alors seulement il dit aux disciples : « Revenons en Judée. »
Les disciples lui dirent : « Rabbi, tout récemment, les Juifs cherchaient à te lapider, et tu retournes là-bas ? »
Jésus répondit : « Ne fait-il pas jour pendant douze heures ? Celui qui marche pendant le jour ne trébuche pas, parce qu'il voit la lumière de ce monde ;
mais celui qui marche pendant la nuit trébuche, parce que la lumière n'est pas en lui. »
Après ces paroles, il ajouta : « Lazare, notre ami, s'est endormi ; mais je m'en vais le tirer de ce sommeil. »
Les disciples lui dirent alors : « Seigneur, s'il s'est endormi, il sera sauvé. »
Car ils pensaient que Jésus voulait parler du sommeil, tandis qu'il parlait de la mort.
Alors il leur dit clairement : « Lazare est mort,
et je me réjouis de n'avoir pas été là, à cause de vous, pour que vous croyiez. Mais allons auprès de lui ! »
Thomas (dont le nom signifie : Jumeau) dit aux autres disciples : « Allons-y nous aussi, pour mourir avec lui ! »
Quand Jésus arriva, il trouva Lazare au tombeau depuis quatre jours déjà.
Comme Béthanie était tout près de Jérusalem - à une demi-heure de marche environ -
beaucoup de Juifs étaient venus manifester leur sympathie à Marthe et à Marie, dans leur deuil.
Lorsque Marthe apprit l'arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait à la maison.
Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort.
Mais je sais que, maintenant encore, Dieu t'accordera tout ce que tu lui demanderas. »
Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. »
Marthe reprit : « Je sais qu'il ressuscitera au dernier jour, à la résurrection. »
Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s'il meurt, vivra ;
et tout homme qui vit et qui croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »
Elle répondit : « Oui, Seigneur, tu es le Messie, je le crois ; tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde. »
Ayant dit cela, elle s'en alla appeler sa soeur Marie, et lui dit tout bas : « Le Maître est là, il t'appelle. »
Marie, dès qu'elle l'entendit, se leva aussitôt et partit rejoindre Jésus.
Il n'était pas encore entré dans le village ; il se trouvait toujours à l'endroit où Marthe l'avait rencontré.
Les Juifs qui étaient à la maison avec Marie, et lui manifestaient leur sympathie, quand ils la virent se lever et sortir si vite, la suivirent, pensant qu'elle allait au tombeau pour y pleurer.
Elle arriva à l'endroit où se trouvait Jésus ; dès qu'elle le vit, elle se jeta à ses pieds et lui dit : « Seigneur, si tu avais été là, mon frère ne serait pas mort. »
Quand il vit qu'elle pleurait, et que les Juifs venus avec elle pleuraient aussi, Jésus fut bouleversé d'une émotion profonde.
Il demanda : « Où l'avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Viens voir, Seigneur. »
Alors Jésus pleura.
Les Juifs se dirent : « Voyez comme il l'aimait ! »
Mais certains d'entre eux disaient : « Lui qui a ouvert les yeux de l'aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? »
Jésus, repris par l'émotion, arriva au tombeau. C'était une grotte fermée par une pierre.
Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la soeur du mort, lui dit : « Mais, Seigneur, il sent déjà ; voilà quatre jours qu'il est là. »
Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l'ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. »
On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit : « Père, je te rends grâce parce que tu m'as exaucé.
Je savais bien, moi, que tu m'exauces toujours ; mais si j'ai parlé, c'est pour cette foule qui est autour de moi, afin qu'ils croient que tu m'as envoyé. »
Après cela, il cria d'une voix forte : « Lazare, viens dehors ! »
Et le mort sortit, les pieds et les mains attachés, le visage enveloppé d'un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. »
Les nombreux Juifs, qui étaient venus entourer Marie et avaient donc vu ce que faisait Jésus, crurent en lui.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris





Bulletin n°61 du 24 février au 2 mars.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 25 février
7h45 : en l’honneur de Notre-Dame de Lourdes.

Mardi 26 février
7h45 : Joséphine Potiez et Edmond Etienne.

Mercredi 27 février
7h45 : Florence Beugnies, Alice Hocquenois, Jeanne Brohet, Roland Pinot.

Jeudi 28 février
7h30 : prière des laudes.
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar, les époux Wilmar-Brohet.
8h15–9h15 : Heure sainte.

Vendredi 29 février
7h45 : un défunt.

Samedi 1er mars
7h45 : les défunts d’une famille.

18h00 : intentions des paroissiens.


Dimanche 02 mars
4 dimanche de Carême.
Collecte pour le projet de carême (voir page 1)

9h30 : Nestor Vilain.






<<< CUESMES >>>

Lundi 25 février
8h30 pour les âmes du purgatoire

Mardi 26 février
8h30 pour les vocations
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 27 février
8h30 famille DANNEAUX

Jeudi 28 février
8h30 famille DANNEAUX
15h00 Chapelet

Vendredi 29 février
8h30 famille DANNEAUX

Samedi 01 mars
8h30 : pour les paroissiens

18h00 : pour un défunt; en action de grâces aux deux cœurs unis de Jésus et de Marie; en l’honneur du Sacré Coeur

Dimanche 02 mars
4 dimanche de Carême.
Collecte pour le projet de carême voir 1 page
11h00 : Famille VERDURE, VERSIEUX; Marie LADEUZE; Antonio SANNA; Angelina RINALDI


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 9,1-41.

Jésus vit sur son passage un homme qui était aveugle de naissance.
Ses disciples l'interrogèrent : « Rabbi, pourquoi cet homme est-il né aveugle ? Est-ce lui qui a péché, ou bien ses parents ? »
Jésus répondit : « Ni lui, ni ses parents. Mais l'action de Dieu devait se manifester en lui.
Il nous faut réaliser l'action de celui qui m'a envoyé, pendant qu'il fait encore jour ; déjà la nuit approche, et personne ne pourra plus agir.
Tant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »
Cela dit, il cracha sur le sol et, avec la salive, il fit de la boue qu'il appliqua sur les yeux de l'aveugle,
et il lui dit : « Va te laver à la piscine de Siloé » (ce nom signifie : Envoyé). L'aveugle y alla donc, et il se lava ; quand il revint, il voyait.
Ses voisins, et ceux qui étaient habitués à le rencontrer - car il était mendiant - dirent alors : « N'est-ce pas celui qui se tenait là pour mendier ? »
Les uns disaient : « C'est lui. » Les autres disaient : « Pas du tout, c'est quelqu'un qui lui ressemble. » Mais lui affirmait : « C'est bien moi. »
Et on lui demandait : « Alors, comment tes yeux se sont-il ouverts ? »
Il répondit : « L'homme qu'on appelle Jésus a fait de la boue, il m'en a frotté les yeux et il m'a dit : 'Va te laver à la piscine de Siloé.' J'y suis donc allé et je me suis lavé ; alors, j'ai vu. »
Ils lui dirent : « Et lui, où est-il ? » Il répondit : « Je ne sais pas. »
On amène aux pharisiens cet homme qui avait été aveugle.
Or, c'était un jour de sabbat que Jésus avait fait de la boue et lui avait ouvert les yeux.
A leur tour, les pharisiens lui demandèrent : « Comment se fait-il que tu voies ? » Il leur répondit : « Il m'a mis de la boue sur les yeux, je me suis lavé, et maintenant je vois. »
Certains pharisiens disaient : « Celui-là ne vient pas de Dieu, puisqu'il n'observe pas le repos du sabbat. » D'autres répliquaient : « Comment un homme pécheur pourrait-il accomplir des signes pareils ? » Ainsi donc ils étaient divisés.
Alors ils s'adressent de nouveau à l'aveugle : « Et toi, que dis-tu de lui, puisqu'il t'a ouvert les yeux ? » Il dit : « C'est un prophète. »
Les Juifs ne voulaient pas croire que cet homme, qui maintenant voyait, avait été aveugle. C'est pourquoi ils convoquèrent ses parents
et leur demandèrent : « Cet homme est bien votre fils, et vous dites qu'il est né aveugle ? Comment se fait-il qu'il voie maintenant ? »
Les parents répondirent : « Nous savons que c'est bien notre fils, et qu'il est né aveugle.
Mais comment peut-il voir à présent, nous ne le savons pas ; et qui lui a ouvert les yeux, nous ne le savons pas non plus. Interrogez-le, il est assez grand pour s'expliquer. »
Ses parents parlaient ainsi parce qu'ils avaient peur des Juifs. En effet, les Juifs s'étaient déjà mis d'accord pour exclure de la synagogue tous ceux qui déclareraient que Jésus est le Messie.
Voilà pourquoi les parents avaient dit : « Il est assez grand, interrogez-le ! »
Pour la seconde fois, les pharisiens convoquèrent l'homme qui avait été aveugle, et ils lui dirent : « Rends gloire à Dieu ! Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur. »
Il répondit : « Est-ce un pécheur ? Je n'en sais rien ; mais il y a une chose que je sais : j'étais aveugle, et maintenant je vois. »
Ils lui dirent alors : « Comment a-t-il fait pour t'ouvrir les yeux ? »
Il leur répondit : « Je vous l'ai déjà dit, et vous n'avez pas écouté. Pourquoi voulez-vous m'entendre encore une fois ? Serait-ce que vous aussi vous voulez devenir ses disciples ? »
Ils se mirent à l'injurier : « C'est toi qui es son disciple ; nous, c'est de Moïse que nous sommes les disciples.
Moïse, nous savons que Dieu lui a parlé ; quant à celui-là, nous ne savons pas d'où il est. »
L'homme leur répondit : « Voilà bien ce qui est étonnant ! Vous ne savez pas d'où il est, et pourtant il m'a ouvert les yeux.
Comme chacun sait, Dieu n'exauce pas les pécheurs, mais si quelqu'un l'honore et fait sa volonté, il l'exauce.
Jamais encore on n'avait entendu dire qu'un homme ait ouvert les yeux à un aveugle de naissance.
Si cet homme-là ne venait pas de Dieu, il ne pourrait rien faire. »
Ils répliquèrent : « Tu es tout entier plongé dans le péché depuis ta naissance, et tu nous fais la leçon ? » Et ils le jetèrent dehors.
Jésus apprit qu'ils l'avaient expulsé. Alors il vint le trouver et lui dit : « Crois-tu au Fils de l'homme ? »
Il répondit : « Et qui est-il, Seigneur, pour que je croie en lui ? »
Jésus lui dit : « Tu le vois, et c'est lui qui te parle. »
Il dit : « Je crois, Seigneur ! », et il se prosterna devant lui.
Jésus dit alors : « Je suis venu en ce monde pour une remise en question : pour que ceux qui ne voient pas puissent voir, et que ceux qui voient deviennent aveugles. »
Des pharisiens qui se trouvaient avec lui entendirent ces paroles et lui dirent : « Serions-nous des aveugles, nous aussi ? »
Jésus leur répondit : « Si vous étiez des aveugles, vous n'auriez pas de péché ; mais du moment que vous dites : 'Nous voyons !' votre péché demeure.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°60 du 17 au 24 février.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 18 février
(Ste Bernadette Soubirous)
7h45 : en l’honneur de Sainte Bernadette.

Mardi 19 février (St Boniface, évêque)
7h45 : intention particulière.

Mercredi 20 février
7h45 : des défunts.

Jeudi 21 février (St Pierre Damien, évêque et docteur de l’Eglise)
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 22 février
(Chaire de Saint Pierre, apôtre)
7h45 : Edgard Favrox, Robert Demarbaix et Maria Vanwayenberge.
14h30 : Chemin de croix par un groupe italien.
18h00 : Vêpres solennelle en la fête de la chaire de Saint Pierre.

Samedi 23 février
(St Polycarpe, évêque et martyr)
7h45 : Simone Rousseau et Gilbert Menschaert.
18h00 : Nelly Godrie.

Dimanche 24 février
(3ème du carême)
9h30 : les époux Lassois-Glaude et leur fils Marcel, les époux Barbieux-Lassois et leur fille, les époux Lassois-Dieu, Jean, Henry et René Glaude, Robert, Alexandrine et Louisa Lassois, Julien Bosch, Michel Sturbois, Elise Moreau, Armand Blondiau, Albert Fervail et Gilberte Duez, Maria Cailleau et Armand Blondiau.





<<< CUESMES >>>

Lundi 18 février (Ste Bernadette Soubirous)
8h30 en union de prières avec les pèlerins de Lourdes et pour les âmes du purgatoire

Mardi 19 février (St BONIFACE, évêque)
8h15 prière du matin
8h30: Famille DANNEAUX
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 20 février
8h30 :Famille DANNEAUX

Jeudi 21 février
(Saint Pierre Daminen )
8h30 :Famille DANNEAUX
15h00 Chapelet

Vendredi 22 février
(Chaire de Saint Pierre, apôtre)
8h30 :aux intentions du pape

Samedi 23 février
(St Polycarpe, évêque et martyr)
8h30 : Famille DANNEAUX

18h00 :Sandra GERARDY et Pour les amis défunts

Dimanche 24 février
(3ème du carême)
11h00 : Bernadette BUISSERET
Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 4,5-42.

Il arrive ainsi à une ville de Samarie, appelée Sykar, près du terrain que Jacob avait donné à son fils Joseph,
et où se trouve le puits de Jacob. Jésus, fatigué par la route, s'était assis là, au bord du puits. Il était environ midi.
Arrive une femme de Samarie, qui venait puiser de l'eau. Jésus lui dit : « Donne-moi à boire. »
(En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.)
La Samaritaine lui dit : « Comment ! Toi qui es Juif, tu me demandes à boire, à moi, une Samaritaine ? » (En effet, les Juifs ne veulent rien avoir en commun avec les Samaritains.)
Jésus lui répondit : « Si tu savais le don de Dieu, si tu connaissais celui qui te dit : 'Donne-moi à boire', c'est toi qui lui aurais demandé, et il t'aurait donné de l'eau vive. »
Elle lui dit : « Seigneur, tu n'as rien pour puiser, et le puits est profond ; avec quoi prendrais-tu l'eau vive ?
Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits, et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ? »
Jésus lui répondit : « Tout homme qui boit de cette eau aura encore soif ;
mais celui qui boira de l'eau que moi je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle. »
La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n'aie plus soif, et que je n'aie plus à venir ici pour puiser. »
Jésus lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »
La femme répliqua : « Je n'ai pas de mari. » Jésus reprit : « Tu as raison de dire que tu n'as pas de mari,
car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari : là, tu dis vrai. »
La femme lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophète. Alors, explique-moi :
nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut l'adorer est à Jérusalem. »
Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l'heure vient où vous n'irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.
Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, celui que nous connaissons, car le salut vient des Juifs.
Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père.
Dieu est esprit, et ceux qui l'adorent, c'est en esprit et vérité qu'ils doivent l'adorer. »
La femme lui dit : « Je sais qu'il vient, le Messie, celui qu'on appelle Christ. Quand il viendra, c'est lui qui nous fera connaître toutes choses. »
Jésus lui dit : « Moi qui te parle, je le suis. »
Là-dessus, ses disciples arrivèrent ; ils étaient surpris de le voir parler avec une femme. Pourtant, aucun ne lui dit : « Que demandes-tu ? » ou : « Pourquoi parles-tu avec elle ? »
La femme, laissant là sa cruche, revint à la ville et dit aux gens :
« Venez voir un homme qui m'a dit tout ce que j'ai fait. Ne serait-il pas le Messie ? »
Ils sortirent de la ville, et ils se dirigeaient vers Jésus.
Pendant ce temps, les disciples l'appelaient : « Rabbi, viens manger. »
Mais il répondit : « Pour moi, j'ai de quoi manger : c'est une nourriture que vous ne connaissez pas. »
Les disciples se demandaient : « Quelqu'un lui aurait-il apporté à manger ? »
Jésus leur dit : « Ma nourriture, c'est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son oeuvre.
Ne dites-vous pas : 'Encore quatre mois et ce sera la moisson' ? Et moi je vous dis : Levez les yeux et regardez les champs qui se dorent pour la moisson.
Dès maintenant, le moissonneur reçoit son salaire : il récolte du fruit pour la vie éternelle, si bien que le semeur se réjouit avec le moissonneur.
Il est bien vrai, le proverbe : 'L'un sème, l'autre moissonne.'
Je vous ai envoyés moissonner là où vous n'avez pas pris de peine, d'autres ont pris de la peine, et vous, vous profitez de leurs travaux. »
Beaucoup de Samaritains de cette ville crurent en Jésus, à cause des paroles de la femme qui avait rendu ce témoignage : « Il m'a dit tout ce que j'ai fait. »
Lorsqu'ils arrivèrent auprès de lui, ils l'invitèrent à demeurer chez eux. Il y resta deux jours.
Ils furent encore beaucoup plus nombreux à croire à cause de ses propres paroles,
et ils disaient à la femme : « Ce n'est plus à cause de ce que tu nous as dit que nous croyons maintenant ; nous l'avons entendu par nous-mêmes, et nous savons que c'est vraiment lui le Sauveur du monde. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°59 du 10 au 17 février.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 11 février (Notre Dame de Lourdes)
7h45 : en l’honneur de Notre-Dame de Lourdes.

Mardi 12 février
7h45 : famille Rifaut.

Mercredi 13 février (St Vaast, évêque)
7h45 : Edgard Favrox, Robert Demarbaix et Maria Van Wayenberge.

Jeudi 14 février
(Ss Cyrille, moine et Méthode, évêque)
7h30 : Prière du matin.
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 15 février
7h45 : Robert Depasse et Ferdine Bette.

Samedi 16 février
7h45 : Jean-Bernard Marleghem et Marie Delsart.
18h00 : Laurence et Jean Genin, Marie Richez et Auguste Liénard, famille Richez-Locoge.

Dimanche 17 février (2ème du carême)
9h30 : Nestor Vilain, Freddy De Brabanter, Jeanne Paternostre, Ida Auqier, Solange Couture, Joseph Lecocq et Denise Lefèbvre, Bertha Lecocq, famille Lefèbvre-Delavie, Luigi Naro, Henry Demaret, Denise Selvait et Emile Pichel, Luigi Andaloro.




<<< CUESMES >>>

Lundi 11 février (Notre Dame de Lourdes)
8h30 Pour les âmes du purgatoire.

Mardi 12 février
8h15 Prière du matin
8h30: Famille DANNEAUX
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 13 février (St Vaast, évêque)
8h30 : Famille DANNEAUX

Jeudi 14 février.
(Saint Cyrille, moine et st Méthode évêque)
8h30 :Jiovanni MOULAS
15h00 Chapelet

Vendredi 15 février
8h30 :Famille DANNEAUX

Samedi 16 février
8h30 : Pour les vocations

18h00 :Pour les défunts d’une famille

Dimanche : 17 février
2 dimanche de Carême
11h00 : ORBAN René, EVARD Achille, VANDENBERGH Omereni et LETE Germaine

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 17,1-9.

Six jours après, Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean son frère, et il les emmène à l'écart, sur une haute montagne.
Il fut transfiguré devant eux ; son visage devint brillant comme le soleil, et ses vêtements, blancs comme la lumière.
Voici que leur apparurent Moïse et Élie, qui s'entretenaient avec lui.
Pierre alors prit la parole et dit à Jésus : « Seigneur, il est heureux que nous soyons ici ! Si tu le veux, je vais dresser ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »
Il parlait encore, lorsqu'une nuée lumineuse les couvrit de son ombre ; et, de la nuée, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis tout mon amour ; écoutez-le ! »
Entendant cela, les disciples tombèrent la face contre terre et furent saisis d'une grande frayeur.
Jésus s'approcha, les toucha et leur dit : « Relevez-vous et n'ayez pas peur ! »
Levant les yeux, ils ne virent plus que lui, Jésus seul.
En descendant de la montagne, Jésus leur donna cet ordre : « Ne parlez de cette vision à personne, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Bulletin n°58 du 3 au 10 février.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 4 février
7h45 : des défunts.

Mardi 5 février
(Ste Agathe, Vierge et Martyre)
7h45 : intention particulière.


Mercredi 6 février
Mercredi des cendres
7h45 pas de messe le matin mais prière des laudes

19h00 Célébration eucharistique et imposition des cendres

pour les 3 paroisses

en l’église St Remy à Cuesmes



Jeudi 7 février
7h30 : Laudes
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 8 février
(St Chrysole, évêque et martyr)

7h45 : Jules Caudron, Robert Dumonceau et Hectoria Forgeron.

Samedi 9 février
7h45 : Marie-Louise Rousseau et les époux Rousseau-Brognez.
18h00 : Marcel Godart, Jules et Daniel Lamourette, Monique Lamourette et Francis Gossiaux et Teodoro Pirnaci.

Dimanche 10 février
1 dimanche de carême
9h30 : famille Godin-Quévy, familles Moreau-Tahon et Tahon-Guibert, Ghislain et Jean-Marie Tahon.





<<< CUESMES >>>

Lundi 4 février
8h30: pour une famille en difficulté et pour les âmes du purgatoire

Mardi 5 février
(Ste Agathe, Vierge et Martyre)
8h30: Sœur Simone
9h00-10h00 : Heure sainte

Mercredi 6 février pas de messe le matin
Mercredi des cendres
8h30 pas de messe le matin

19h00 Célébration eucharistique et imposition des cendres

pour les 3 paroisses

en l’église St Remy à Cuesmes



Jeudi 7 février
8h30 : pour la conversion des pécheurs
15h00 Chapelet


Vendredi 8 février
(St Chrysole, évêque et martyr)
8h30 : famille DANNEAUX



Samedi 9 février
8h30 : Famille DANNEAUX

18h00 :BUCCHERI Maria Laure



Dimanche : 10 février
1 dimanche de carême
11h00 : Laure, Marthe et Marius DELSAUT

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,1-11.

Alors Jésus fut conduit au désert par l'Esprit pour être tenté par le démon.
Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
Le tentateur s'approcha et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains. »
Mais Jésus répondit : « Il est écrit : Ce n'est pas seulement de pain que l'homme doit vivre, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. »
Alors le démon l'emmène à la ville sainte, à Jérusalem, le place au sommet du Temple
et lui dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera pour toi des ordres à ses anges, et : Ils te porteront sur leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre. »
Jésus lui déclara : « Il est encore écrit : Tu ne mettras pas à l'épreuve le Seigneur ton Dieu. »
Le démon l'emmène encore sur une très haute montagne et lui fait voir tous les royaumes du monde avec leur gloire.
Il lui dit : « Tout cela, je te le donnerai, si tu te prosternes pour m'adorer. »
Alors, Jésus lui dit : « Arrière, Satan ! car il est écrit : C'est devant le Seigneur ton Dieu que tu te prosterneras, et c'est lui seul que tu adoreras. »
Alors le démon le quitte. Voici que des anges s'approchèrent de lui, et ils le servaient.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°57 du 27 janvier au 3 février.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 28 janvier
(St Thomas d’Aquin, prêtre et docteur de l’Eglise)
7h45 : Robert Depasse et Ferdine Bette.

Mardi 29 janvier
7h45 : les époux Erculisse-Delwarte.

Mercredi 30 janvier (Ss Mutien-Marie, religieux et Aldegonde, religieuse)
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.

Jeudi 31 janvier (St Jean Bosco, prêtre)
7h45 : Dino Demori.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 1er février
7h45 : Marie Golfier.

19h à Flénu : Célébration de la présentation du Seigneur au temple
Bénédiction des cierges de la chandeleur



Samedi 2 février
(Présentation du Seigneur au temple)
7h45 : Pierre et Mireille Chevalier.

18h00 : Jules François, Giuseppe Argenta et Jean Randour.

Dimanche 3 février
(4ème du temps ordinaire)
9h30 : Joséphine Lété et Patrick Duvivier.




<<< CUESMES >>>

Lundi 28 janvier (St Thomas d’Aquin, prêtre et docteur de l’Eglise)
8h30 pour les âmes du purgatoire

Mardi 29 janvier:
8h30: Famille DANNEAUX
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 30 janvier
(St Mutien Marie, religieux et Ste Aledegonde religieuse
8h30: Famille DANNEAUX

Jeudi 31 janvier (St Jean Bosco, prêtre)
8h30 : pour les vocations
15h00 Chapelet

Vendredi 01 février
8h30: Famille DANNEAUX


19h à Flénu : Célébration de la présentation du Seigneur au temple
Bénédiction des cierges de la chandeleur




Samedi 02 février.
Présentation de Jésus au temple
8h30 : Pour les catéchumènes

18h00 : Adelson D ATH et en l’honneur de la Vierge Marie

Dimanche : 3 février
4 dimanche ordinaire
11h00 : Famille VERSIEUX et VERDURE.
Sanna ANTONIO

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,1-12.

Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent.
Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :
« Heureux les pauvres de coeur :le Royaume des cieux est à eux !
Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !
Heureux ceux qui pleurent :ils seront consolés !
Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :ils seront rassasiés !
Heureux les miséricordieux :ils obtiendront miséricorde !
Heureux les coeurs purs :ils verront Dieu !
Heureux les artisans de paix :ils seront appelés fils de Dieu !
Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice :le Royaume des cieux est à eux !
Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.
Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°56 du 20 au 27 janvier.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 21 janvier
(Ste Agnès, Vierge et martyre)
7h45 : des défunts et une personne hospitalisée.

Mardi 22 janvier
(St Vincent, diacre et martyr)
7h45 : des défunts.

Mercredi 23 janvier
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.

Jeudi 24 janvier (St François de Sales, évêque et docteur de l’Eglise)
7h45 : Simone Rousseau et Gilbert Menschaert.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 25 janvier
(Conversion de St Paul, apôtre)
7h45 : famille Lemoine-Lemyé.

Samedi 26 janvier
(Saints Thimothé et Tite)
7h45 : Georges Misson.

18h00 : Nelly et Bertha Dehon.

Dimanche 27 janvier
(3ème du temps ordinaire)
9h30 : les époux Glaude-Collignon et leurs enfants, Jean-Baptiste, Albert, Georges, Louis, Roger et Ernest Bauduin, Massimo Giangreco, Michel Sturbois, Elise Moreau et Joseph Tirabassi.



<<< CUESMES >>>

Lundi 21 janvier
(Ste Agnès, Vierge et martyre)
8h30 Famille THAIZEPOTIER

Mardi 22 janvier.
(St Vincent, diacre et martyr)
8h30 Action de grâce et vocations
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 23 janvier
8h30 : pour les paroissiens

Jeudi 24 janvier
(St François de Sales, évêque et docteur)
8h30 : Famille DANNEAUX
15h00 Chapelet
19h00 prière pour l’unité des chrétien à Jemappes.

Vendredi 25 janvier
Conversion de Saint Paul, apôtre
8h30 :Famille DANNEAUX
18H00: vêpres en l’église st Martin à Jemappes.

Samedi 26 janvier
(Saints Thimothé et Tite)
8h30 : Famille DANNEAUX

18h00 : Sandra GERARDY, Julia DIEU, Fancz FASSIAU, GILBERTE DELANNOIS

Dimanche 27 janvier
3 dimanche du temps ordinaire.
11h00 : Famille DANNEAUX

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 4,12-23.

Quand Jésus apprit l'arrestation de Jean Baptiste, il se retira en Galilée.
Il quitta Nazareth et vint habiter à Capharnaüm, ville située au bord du lac, dans les territoires de Zabulon et de Nephtali.
Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Isaïe :
Pays de Zabulon et pays de Nephtali,route de la mer et pays au-delà du Jourdain,Galilée, toi le carrefour des païens :
le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière. Sur ceux qui habitaient dans le pays de l'ombre et de la mort, une lumière s'est levée.
A partir de ce moment, Jésus se mit à proclamer : « Convertissez-vous, car le Royaume des cieux est tout proche. »
Comme il marchait au bord du lac de Galilée, il vit deux frères, Simon, appelé Pierre, et son frère André, qui jetaient leurs filets dans le lac : c'étaient des pêcheurs.
Jésus leur dit : « Venez derrière moi, et je vous ferai pêcheurs d'hommes. »
Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent.
Plus loin, il vit deux autres frères, Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans leur barque avec leur père, en train de préparer leurs filets. Il les appela.
Aussitôt, laissant leur barque et leur père, ils le suivirent.
Jésus, parcourant toute la Galilée, enseignait dans leurs synagogues, proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume, guérissait toute maladie et toute infirmité dans le peuple.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°55 du 13 au 20 janvier.




<<< JEMAPPES >>>

Lundi 14 janvier
7h45 : Gabrielle Platiau.

Mardi 15 janvier (St Remy, évêque)
7h45 : des défunts.

Mercredi 16 janvier
7h45 : à Sainte Rita pour l’obtention d’une grâce.

Jeudi 17 janvier (St Antoine, abbé)
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte

Vendredi 18 janvier
(début de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens)
7h45 : Joséphine Potiez et Edmond Etienne.

Samedi 19 janvier
7h45 : Jean-Bernard Marleghem et Marie Delsart.

18h00 : Robert Adant.


Dimanche 20 janvier
(2ème du temps ordinaire)

9h30 : Luigi Andaloro.



<<< CUESMES >>>

Lundi 14 janvier
8h30 Neuvaine à Notre Dame

Mardi 15 janvier (St Remy, évêque)
8h30 Remerciement au Seigneur pour les grâces reçues
9h00 10h00 : Heure sainte

Mercredi 16 janvier
8h30 : Intention particulière

Jeudi 17 janvier (St Antoine, abbé)
8h30 Intention particulière
15h00 Chapelet

Vendredi 18 janvier (début de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens)
8h30 :Intention particulière.

Samedi 19 janvier
8h30 : Intention particulière.

18h00 : la messe est supprimée.

Dimanche 20 janvier¨
(2ème du temps ordinaire)

fête patronale de saint Remy

11h00 : Pour les paroissiens. Yvonne et Fernand CARDINAL

Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean 1,29-34.

Le lendemain, comme Jean Baptiste voyait Jésus venir vers lui, il dit : « Voici l'Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde ;
c'est de lui que j'ai dit : Derrière moi vient un homme qui a sa place devant moi, car avant moi il était.
Je ne le connaissais pas ; mais, si je suis venu baptiser dans l'eau, c'est pour qu'il soit manifesté au peuple d'Israël. »
Alors Jean rendit ce témoignage : « J'ai vu l'Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur lui.
Je ne le connaissais pas, mais celui qui m'a envoyé baptiser dans l'eau m'a dit : 'L'homme sur qui tu verras l'Esprit descendre et demeurer, c'est celui-là qui baptise dans l'Esprit Saint.'
Oui, j'ai vu, et je rends ce témoignage : c'est lui le Fils de Dieu. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Bulletin n°54 du 6 au 13 janvier.


Une Parole pour aujourd’hui
Si nous avons écouté les lectures de la Parole de Dieu, nous avons probablement dans notre imagination la petite caravane des chercheurs d’étoiles, les scribes qui sont experts en Écriture, le roi Hérode qui tremble de perdre son pouvoir, puis l’arrivée à Bethléem devant la mangeoire où se trouve Jésus. Et nous entendons l’annonce du rassemblement des peuples à Jérusalem, la prière des pauvres qui demandent la justice et la proclamation par Paul du salut universel.
Qu’est-ce que ce spectacle intérieur va changer dans notre vie et peut-être réveiller notre communauté afin qu’elle ouvre les yeux ? Par exemple - entre autres propositions - en prenant la décision d’entrer en communication avec mes voisins musulmans ou indifférents à toute religion pour que nous nous disions peu à peu ce que nous avons dans la pensée et le cœur ? Chacun va choisir son chemin. L’important, c’est que nos existences deviennent des terres d’accueil pour la Parole de Dieu.



<<< JEMAPPES >>>

Lundi 7 janvier
(St Raymond de Penyafort, prêtre)
7h45 : famille Dipietrantonio.

Mardi 8 janvier
7h45 : Jean-Pierre Quique et Jules Caudron.

Mercredi 9 janvier
7h45 : remerciement à Notre-Dame de Lourdes.

Jeudi 10 janvier
7h45 : remerciement à Sainte Rita.
8h15-9h15 : Heure sainte.

Vendredi 11 janvier
7h45 : Rose, Fernande et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.

Samedi 12 janvier
7h45 : Marie-Louise Rousseau et les époux Rousseau-Brognez.

18h00 : Marcel Godart, Jules et Daniel Lamourette, Monique Lamourette et Francis Gossiaux.

Dimanche 13 janvier
(Baptême du Seigneur)

9h30 : famille Godin-Quévy, Nestor Vilain, Freddy De Brabanter et Albert Discart.


<<< CUESMES >>>

Lundi 7 janvier
(St Raymond de Penyafort, prêtre)
8h30: Neuvaine à Notre Dame (1/9)

Mardi 8 janvier
8h30: Pour les paroissiens
9h00 10h00 : Heure sainte


Mercredi 9 janvier
8h30 :Neuvaine à Notre Dame (2/9)

Jeudi 10 janvier
8h30 :Neuvaine à Notre Dame (3/9)
15h00 Chapelet

Vendredi 11 janvier
8h30 : pour les vocations religieuses


Samedi 12 janvier
8h30 : pour les malades


18h00 : pour les paroissiens



Dimanche 13 janvier (Baptême du Seigneur)
11h00 : SCHARCHITTI Evandro

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 3,13-17.

Alors Jésus, arrivant de Galilée, paraît sur les bords du Jourdain, et il vient à Jean pour se faire baptiser par lui.
Jean voulait l'en empêcher et disait : « C'est moi qui ai besoin de me faire baptiser par toi, et c'est toi qui viens à moi ! »
Mais Jésus lui répondit : « Pour le moment, laisse-moi faire ; c'est de cette façon que nous devons accomplir parfaitement ce qui est juste. » Alors Jean le laisse faire.
Dès que Jésus fut baptisé, il sortit de l'eau ; voici que les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.
Et des cieux, une voix disait : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé ; en lui j'ai mis tout mon amour. »


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris




Bulletin n°53 du 30 décembre au 6 janvier.





<<< JEMAPPES >>>

Lundi 31 décembre (st Sylvestre)

7h45 : Bela Molnar et famille.

Mardi 01 janvier
Sainte Marie Mère de Dieu

10h00: projet renaissance

Mercredi 02 janvier (St Basile le Grand et st Grégoire de Naziance, évêques et docteurs de l’Eglise)

7h45 : un défunt.

Jeudi 03 janvier (le st nom de Jésus.)

7h45 : Rose, Fernand »e et Marguerite Wilmar et les époux Wilmar-Brohet.
8h15-9h15 : Heure sainte

Vendredi 4 janvier

7h45 : les défunts d’une famille.

Samedi 5 janvier

7h45 : une défunte.

18h00 : Laurence et Jean Genin, Marie Richez et Auguste Liénard, Joséphine Potiez et Edmond Etienne, Gabrielle Wéry et Martha Leroy, la famille Liénard-Fievez.

Dimanche 6 janvier (Fête de l’Epiphanie)

9h30 : familles Fernez-Léonard-Etienne et Pamelard-Vanbruysteghem, Alfred Limage, Pierre-Joseph Debailleux, Marguerite Desfossés et ses 3 fils et un petit ange.


<<< CUESMES >>>

Lundi 31 décembre (st Sylvestre)
8h30: pour la mission de l’Eglise

Mardi 01 janvier Sainte Marie Mère de Dieu
La messe est célébrée à Jemappes.

Mercredi 02 janvier (St Basile le Grand et st Grégoire de Naziance, évêques et docteurs de l’Eglise)
8h30 : pour les paroissiens

Jeudi 03 janvier (le st nom de Jésus.)
8h30 : pour les vocations diaconales, sacerdotales et religieuses
15h00 Chapelet

Vendredi 04 janvier
8h30 :pour les jeunes et les enfants

Samedi 05 janvier
8h30 : St Padre Pio, st Antoine et St François.

18h00 : GAGGTANO; Aldo, Luigi, Alberico MALFADA et pour un défunt

Dimanche 06 janvier: l’Epiphanie
11h00 : Famille VERDURE VERSIEUX; Michel et Herman HUTIN

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 2,1-12.

Jésus était né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode le Grand. Or, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem
et demandèrent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu se lever son étoile et nous sommes venus nous prosterner devant lui. »
En apprenant cela, le roi Hérode fut pris d'inquiétude, et tout Jérusalem avec lui.
Il réunit tous les chefs des prêtres et tous les scribes d'Israël, pour leur demander en quel lieu devait naître le Messie. Ils lui répondirent :
« A Bethléem en Judée, car voici ce qui est écrit par le prophète :
Et toi, Bethléem en Judée, tu n'es certes pas le dernier parmi les chefs-lieux de Judée ; car de toi sortira un chef, qui sera le berger d'Israël mon peuple. »
Alors Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ;
puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. »
Sur ces paroles du roi, ils partirent.Et voilà que l'étoile qu'ils avaient vue se lever les précédait ; elle vint s'arrêter au-dessus du lieu où se trouvait l'enfant.
Quand ils virent l'étoile, ils éprouvèrent une très grande joie.
En entrant dans la maison, ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe.
Mais ensuite, avertis en songe de ne pas retourner chez Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin.


Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris






Date de création : 09/06/2008 @ 10:22
Dernière modification : 09/06/2008 @ 10:22
Catégorie : z.Archives
Page lue 2735 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

 

  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.07 seconde

Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons