Nouveau(elle) sur le site ?

Cliquez sur le bouton FAQ pour toutes les informations sur l'utilisation du site.

Ce site est adapté pour personnes mal-voyantes et Internet par Gsm :
cliquez ICI , ou allez sur http://unitepastorale.be/mobile/

Au sommaire
+ *** Annuaire
+ Formation
+ JOURNAL-CELEBRATIONS
+ Le site
+ Liturgie
+ Patro
+ Prières
+ Projets-Rencontres
+ Réflexion
+ Saints et fêtes
 -  Témoignages
+ Un peu d'humour
+ Vie de l'église
+ z.Archives
Calendrier

Evangile du Jour


Recherche




Connexion...
  Membres: 17

Pseudo:

Mot de passe:

[ Mot de passe perdu ? ]


[ Devenir membre ]


  Membre en ligne: 0
  Anonymes en ligne: 7

Total visites Total visites: 286746  
Record Record 5

Le 09/05/2007 @ 18:50


Webmaster - Infos

Ip: 54.163.209.109

Sites à voir

Catho
° Le forum des profs de religion
° Le site de l'Eglise Catholique belge
° Le site des profs de religion
Catho-Belgique
° Acolytes-servants d'autel
° Jeunes cathos
° Jeunes cathos
° Le diocèse de Tournai
° Le site de l'Eglise Catholique belge
Paroisses
° Ghlin
Prière et musique
° Apostolat de la prière
° Radio chrétienne francophone
Prières et textes
° Chants religieux
° Le monde de la Bible
° Prier, prier, prier, ...
Sites généralistes
° Encyclopédie WIKI
° Liens utiles

Nos partenaires
Témoignages - Soeur Christine Gribelin

Les racines de ma vocation
Interview de soeur Christine
Les racines de ma vocation se situent à plusieurs niveaux. Il y a d’abord ma famille en Franche-Comté, de milieu modeste et où la foi se vit de façon aussi naturelle que l’on respire. Je m’y suis toujours sentie libre dans mes choix et avec un regard bienveillant. C’est une grande grâce !
Il y a eu un engagement dans la Mission étudiante, durant trois ans, des amis avec qui partager le quotidien des études, les soucis et les fous rires, réfléchir aux questions de la vie, de la foi, un milieu où a pu se consolider ma relation au Christ.
Il y a eu un jour mon oui à son appel, à Lui consacrer le tout de ma vie, avec un bonheur comme un soleil ! Mais sous quelle forme ? Je n’en avais pas d’idée précise.
Cherchant du travail, je suis partie avec la Délégation Catholique pour la Coopération. Destination : Djibouti, à la bibliothèque de l’école tenue par les Franciscaines missionnaires de Notre-Dame. C’est la figure de saint François qui m’a séduite, et une semaine passée chez les sœurs en France en 1998. Je suis entrée dans la congrégation en 1999. Aujourd’hui l’enracinement de ma vocation personnelle continue, par les sacrements, l’eucharistie quotidienne, la méditation de la Parole.
L’attachement au Christ est premier, mais pas sans les autres. Je me sais pauvre, mais Quelqu’un, qui est Père, m’aime « à la racine », gratuitement.
Cette force me permet d’avancer sur la voie où le Seigneur m’appelle.
La vie communautaire
Elle est le lieu où j’ai pu grandir… en lucidité ! Le contact quotidien avec des sœurs que l’on n’a pas choisies, qui vous sont données, est le véritable révélateur de la vocation à la vie dans telle congrégation, dans tel lieu. Sans dialogue, réciprocité, partage, sans l’espérance et le pardon, sans un certain nombre de bases communes (référence aux Constitutions de la congrégation, valeurs, objectifs ou priorités...), difficile de vivre heureuses ensemble, surtout lorsqu’il y a de grandes différences d’âge ou de culture entre les sœurs. C’est ici et maintenant que s’incarne l’Amour de Dieu et du prochain, selon la coloration propre au charisme (don de l’Esprit Saint) que nous partageons.
Témoignage porté et reçu
Dans mon quotidien, les autres, sœurs et personnes rencontrées, « gens d’Eglise » ou apparemment éloignés, me disent quelque chose du visage du Christ. Je ne parlerai pas des « plus pauvres » : chacun a ses pauvretés et ses richesses, et elles ne sont pas toujours où on les croit !
Dans ma mission en Eglise, comme animatrice en pastorale (je travaille à la communication et à l’émergence d’une cellule Art culture et foi sur le doyenné de Lens), la grâce m’est donnée de rencontrer des personnes de tous milieux, de toutes cultures. Je suis témoin de solidarités, du partage de talents, de dynamismes, mais aussi d’une extraordinaire soif de sens, de reconnaissance, d’espérance. « Qui nous fera voir le bonheur ? » L’Evangile propose ce chemin, celui des Béatitudes. Partager d’abord le quotidien des personnes, comme en vivant dans notre quartier (cité 12 à Lens),
« garder la tenue de service », est un langage d’Evangile pour aujourd’hui. La présence de la communauté est elle-même signe d’Evangile. En plein vent du monde, en terre plus ou moins déchristianisée, c’est parfois insécurisant. Cependant, comme le dit Thimothy Radcliffe, « notre Seigneur n’a pas dit : « Moi, je suis venu pour qu’ils aient la sécurité, et qu’ils l’aient en abondance. » Nous ne pouvons avoir les deux : la sécurité ou la vie, il faut choisir. » Avec le Christ, je veux choisir la vie !
Sœur Christine Gribelin


Date de création : 26/01/2008 @ 17:46
Dernière modification : 26/01/2008 @ 17:46
Catégorie : Témoignages
Page lue 2203 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

 

  Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.03 seconde

Skins Papinou © 2007 - Licence Creative Commons